Quand le trou de la sécu est proportionnel à la carence en vitamine D…

archives-du-blog/quand-le-trou-de-la-secu-est-proportionnel-a-la-carence-en-vitamine-d-160

Quand le trou de la sécu est proportionnel à la carence en vitamine D…

Vit-D1

 

Pour ceux qui n’ont pas suivi le débat sur le déremboursement du dosage de vitamine D, voici une opportunité pour vous rattraper…
Vous trouverez ci-après un communiqué co-signé par les Sociétés Françaises de Biologie Clinique, de Dialyse, d’Endocrinologie, d’Endocrinologie Pédiatrique, de Gériatrie et Gérontologie, de Médecine Nucléaire, de Mucoviscidose, de Néphrologie, de Néphrologie Pédiatrique, de Rhumatologie et du GRIO.

Communiqué sociétés Remboursement dosage 25OHD

 

En bref, le message est le suivant :
Certes, le dosage de vitamine D a été utilisé à outrance par le passé, et représente un coût démesuré par rapport au bénéfice apporté sur l’ensemble des dosages. Cependant, il existe de vraies indications qui ne se résument pas à celles proposées par la HAS, avec en particulier la prise en charge de la maladie osseuse du patient insuffisant rénal (certaines de ces indications sont soutenues par des recommandations internationales). Ceci justifie certainement un élargissement des indications de remboursement du dosage de vitamine D.
Pour le moment, le dosage de vitamine D pourrait être remboursé chez les patients IRC, au-delà des seuls transplantés en indiquant sur l’ordonnance : « condition remboursée » ou (mieux) suspicion d’ostéomalacie.

 

Vous pouvez également écouter le Pr Souberbielle qui a parlé du sujet dans l’émission « Révolutions médicales »  et laisser votre commentaire (il faut avoir un peu de temps devant soi…)

Partager cet article


Cjnephro

GRATUIT
VOIR