Les jeunes néphrologues publient : Néphrotoxicité du Remdesivir, une réalité?

bibliographie/articles-publies-par-les-jeunes-nephrologues/les-jeunes-nephrologues-publient-hemodialyse-a-haut-cut-off-vs-hdf-en-reanimation-2-12426

Les jeunes néphrologues publient : Néphrotoxicité du Remdesivir, une réalité?

Le CJN s’attache à mettre en avant les travaux scientifiques de ses membres et de la jeune génération néphrologique. Nous relayons ici l’article écrit par les Dr GERARD et LAURAIN (Nice) et leur équipe. Félicitation à eux pour ce beau travail!

Remdesivir and Acute Renal Failure: A Potential Safety Signal From Disproportionality Analysis of the WHO Safety Database

Alexandre O Gérard, Audrey Laurain, Audrey Fresse, Nadège Parassol, Marine Muzzone, Fanny Rocher, Vincent LM Esnault, Milou-Daniel Drici

Clin Pharmacol Ther. 2020 Dec 19. doi: 10.1002/cpt.2145.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33340409/

Le Remdesivir est approuvé pour une utilisation d’urgence par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis et autorisé sous condition par l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour les patients atteints de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). Son rapport bénéfice / risque est encore à l’étude car les données sur le terrain sont plutôt rares. Une diminution de la clairance de la créatinine associée au Remdesivir a été rapportée de manière inconstante dans les essais cliniques avec une pertinence incertaine. Malgré ces incertitudes, nous avons recherché un signal potentiel d’insuffisance rénale aiguë (ARF) dans les données de pharmacovigilance post-commercialisation. Une analyse des bases de données internationales de pharmacovigilance post-commercialisation (VigiBase) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a été réalisée en utilisant deux méthodes de disproportionnalité. Le rapport de cotes (ROR) a comparé le nombre de cas de FRA rapportés avec le Remdesivir, avec ceux rapportés avec d’autres médicaments prescrits dans des situations comparables de COVID-19 (hydroxychloroquine, tocilizumab et lopinavir / ritonavir). La combinaison des termes « insuffisance rénale aiguë» et «Remdesivir» a donné un signal de disproportionnalité statistiquement significatif avec 138 cas observés au lieu des 9 attendus. Le ROR de l’ARF avec le Remdesivir était 20 fois (20,3; intervalle de confiance 0,95 [15,7-26,3], P <0,0001]) celui des médicaments de comparaison. Sur la base des cas de FRA rapportés dans VigiBase, et malgré les mises en garde inhérentes aux circonstances du COVID-19, nous avons détecté un signal de pharmacovigilance statistiquement significatif de néphrotoxicité associé au Remdesivir, méritant une évaluation qualitative approfondie de toutes les données disponibles. De plus, comme recommandé dans son résumé des caractéristiques du produit, l’évaluation de la fonction rénale des patients COVID-19 est indispensable avant et pendant le traitement par Remdesivir.

Partager cet article


Cjnephro

GRATUIT
VOIR