Archives du mois - mai 2015

date/2015/05

21-31 Aout 2015: 22nd Budapest Nephrology School #CJNeph

YNP

 

Dear Colleague,

 

The 22nd Budapest Nephrology School (Nephrology, Hypertension, Dialysis, Transplantation, Nephropathology – from Pathophysiology to Bio-Psycho-Social Aspects) under the auspices of ISN, ERA-EDTA, IFKF, ISP and RPS will be traditionally held between 26-31 August, 2015 with the participation of distinguished international faculty.

 

One of the best known refresher courses on nephrology has attracted many young physicians from Europe and around the world representing 65 countries during the past decades.

 

Last year, the 21st Budapest Nephrology School was accredited by the European Accreditation Council for Continuing Medical Education (EACCME) for 30 European CME credits (ECMEC). We are expecting to have similar evaluation for the 22nd Budapest Nephrology School as well. For Hungarian participants the course was accredited by OFTEX for 50 credits in 2014.

 

We continue with the successful initiatives (like My Most Interesting Cases presented by the faculty and My Most Interesting Cases presented by the participants, Poster and Wine discussion) to further encourage the lively and fruitful interaction among the participants themselves, as well as between the participants and the faculty members.

 

We have also implemented some changes. This year we put special emphasis on nephropathology. We devote a whole day to discuss what is the most important in nephrology practice from the development in renal pathology.

 

ERA-EDTA and Hungarian Kidney Foundation offer travel grant for young nephrologists. For further information click on the following link 

 

The program can be found HERE.

For further information please visit the official website at www.bns-hungary.hu2

 

Please forward this invitation also to all your young colleagues and friends who would be interested in participation.

 

Kind regards,

 

Prof. László Rosivall, MD, PHD, DSc

President of the Hungarian Kidney Foundation

Concert de Soutien à la Recherche sur les Maladies Rénales Génétiques : 06/06/2015 #CJNeph

image001

 

Concert de Soutien à la Recherche sur les Maladies Rénales Génétiques
Samedi 6 juin à 19h
Chapelle Saint-Louis de la Salpêtrière

47, Boulevard de l’Hôpital

75013 Paris – Métro Saint-Marcel

Il s’agit d’un concert classique avec l’ENSEMBLE STENTATO, composé de Marie-Pierre JURY Soprano, Albane GENAT Violon, Jordan GREGORIS Violoncelle, qui propose des airs classiques et des extraits d’opéras de Bach, Berlioz, Bellini, Fauré, Haendel, Mozart, Purcell, St Saëns, Vivaldi.
Ce groupe dispose d’un site web afin de se présenter au public :
http://www.ensemblestentato.fr/

Le prix d’entrée est de 10 euros.
Et il sera fait un appel aux dons pendant l’entracte.

Toutes les informations utiles (réservation de places, …..) se trouvent sur le site AIRG-France :
http://www.airg-france.fr/

 

 

 

 

 

 

 

image002

 

image003

Banff-CST Joint Scientific Meeting – Submit your Abstract ! #CJNeph

Affichage de 2015_Banff-CST_CallForAbstracts_Banner_585x197.jpeg en cours...

10 days left – Submit your Abstract by May 25, 2015

Only 10 Days Remaining

Join us in beautiful Vancouver, BC from October 5 to 10
for the 2015 Banff-CST Joint Scientific Meeting.

For the first-time ever, leading experts and health care professionals
from the Banff Foundation for Allograft Pathology international organization and
from the Canadian Society of Transplantation will gather together under one roof.

An opportunity to present your science and gain exposure to a new audience.

ABSTRACTS: Submit an Abstract today, click here.

EARLY REGISTRATION: Early rates in effect until June 1, register here.

After June 1, Standard registration fees apply. View Registration Fees here.

MEETING ACCOMMODATIONS: Sheraton Wall Centre, Book online here.

TRAVEL: Air Canada Promo code is VBXAJVU1. Book your flight here.

 

#CJNeph

Cancer and the Kidney international Network : C-kin #CJNeph

c-kin-logo

Du 14 au 15 avril s’est tenu à Bruxelles, le premier congrès du Cancer and Kidney International Network sous la présidence du Docteur Vincent Launay-Vacher. Le rationnel de cette réunion pluridisciplinaire et internationale est la fréquence de la maladie rénale chronique chez les patients cancéreux (12 à 25%), maladie associée à une surmortalité du fait du sur-risque cardiovasculaire et de thrombose dès un DFG inférieur à 60ml/min/1,13m2 et surtout du risque de prise en charge thérapeutique non optimale (risque de surdosage mais aussi de sous dosage).

L’objectif de cette nouvelle société savante créée en 2013 est d’améliorer les soins des patients cancéreux et insuffisants rénaux par des séances de formations, des projets de recherche et enfin le développement d’outils de travail dont le site GPR d’adaptation des posologies est le meilleur exemple.

La première session « De la théorie à la pratique » a débuté par une synthèse sur l’évaluation du DFG en cancérologie. Il est conclut que l’utilisation des formules MDRD et CKD-EPI était fiable pour la majorité des patients sauf ceux ayant un BMI <18 pour qui seul la mesure isotopique du DFG est fiable. La formule de Cockroft et Gault doit être progressivement abandonnée. Un DFG <60ml/min doit faire réfléchir sur une potentielle adaptation de dose des traitements. Le Dr CIARIMBOLI de l’université de Munster en Allemagne, a ensuite rappelé que la toxicité du Cisplatine passait par le transporteur OCT2 du pôle basolatéral des cellules tubulaires et a montré l’effet bénéfique in vitro et in vivo chez la souris de la prise de Cimetidine via une inhibition des transporteur OCT2 et MATHE1.

La deuxième session a abordé le retentissement rénal des thérapies ciblées. Outre les effets rénaux bien connus des anti VEGF (HTA, protéinurie voire MAT), il a été développé le risque rénal des anti-BRAF, thérapies ciblées utilisées dans les mélanomes avec mutation V600E, certains cancers colorectaux, de la thyroïde… Sous Verumafenib, il est décrit des cas de protéinurie, d’insuffisance rénale aigue (nécrose tubulaire aigue, néphrite interstitielle aigue immunoallergique) le plus souvent réversible à l’arrêt du traitement Le mécanisme physiopathologique est encore inconnu.

Enfin, la troisième session a permis de revoir la prise en charge symptomatique de ces patients en rappelant les recommandations de l’ESMO. Concernant l’anémie, source d’une moins bonne qualité de vie et d’une moindre survie, les érythropoïétines ne sont indiquées que les patients ayant une hémoglobine inférieure à 10g/dl et traités par chimiothérapie. Il sera préféré chez les patients non traités ou en traitement intensif, la réalisation de transfusions itératives afin de réduire le risque thromboembolique. Les nausées et les vomissements ont eux aussi un impact négatifs sur la qualité de vie, le risque rénal via le déshydratation induite et la survie des patients par la réadaptation des doses de chimiothérapie nécessaire. Les recommandations actuelles utilisent la graduations du risque émétique des chimiothérapies pour proposer une adaptation de la réhydratation et des traitement anti émétiques. Enfin, la prévention et le traitement curatif de la maladie thrombo-embolique, relèvera plutôt d’un traitement par HBPM qu’AVK ou HNF. L’Enoxaparine, HBPM à faible bioaccumulation, est particulièrement recommandée même chez les patients insuffisants rénaux modérés à sévère sous réserve d’une surveillance de l’anti Xa.

Cette réunion a été complétée par quelques « case reports » et courtes communications orales.

Une prochaine rencontre est prévue dans un an à Bruxelles. Un site internet : www.c-kin.org vous permettra d’avoir de plus amples renseignements sur la société C-KIN et de retrouver les principales recommandations discutées pendant cette réunion.

Docteur Boyer-Cazajous

Unité d’hémodialyse

HIA Saint Anne

TOULON

Hosto: plus que 8 représentations ! #CJNeph

Hosto

La Compagnie En Carton vous informe qu’il ne reste plus que 8 représentations d’ « HOSTO » au théâtre des Déchargeurs (75001) !… et que les critiques sont dithyrambiques !
 .
« Marie Astier, Chloé Gogniat, Maxime Migné (en alternance avec Nicolas Luboz) incarnent avec une belle sensibilité et un sacré dynamisme malades, médecins, infirmiers, visiteurs. » « Ce spectacle audacieux, généreux, drôle et émouvant mérite toute notre attention » (Le Pariscope)
« Parmi les quelques centaines de pièces jouées chaque soir, il y en a peu qui aient la qualité d’être sincères. Mais quand une histoire vient du cœur, il n’y a rien à dire, cela fait toute la différence ». « Un spectacle pertinent et sensible ». « On sort de la salle frémissant… Espérant ne jamais avoir à revenir à l’hôpital… mais plein d’admiration pour ces jeunes talents. » (Sortir à Paris)« Ce qui marque le fil conducteur de la pièce HOSTO c’est la justesse et la sincérité des propos. Tout – des situations, aux dialogues, en passant par la variété des personnages – y est convaincant. On sent qu’on touche à du vécu, pris avec suffisamment de recul pour offrir au public une authenticité intacte » (66 millions d’impatients)
« Ses trois acteurs, Marie Astier, Chloé Gogniat et Maxime Migné, font passer le spectateur du rire aux larmes. Pari audacieux que de décrire un univers aussi peu propice à la fantaisie avec autant d’humour. » (Handicap.fr)
 .
Qu’attendez-vous ? C’est du mardi au samedi à 19h30 !Plus d’informations sur le site de la Compagnie : http://compagnieencarton.fr
Réservation sur le site du théâtre : http://www.lesdechargeurs.fr/spectacle/hosto