Archives du mois - janvier 2017

date/2017/01

BJN #27 : La transplantation à tout âge

Are Octogenarians With End-Stage Renal Disease Candidates for Renal Transplantation?

Les recommandations HAS de 2015 sur l’accès à la liste de transplantation rénale ont fixé une limite d’âge tardive pour la CI à la transplantation à 85 ans. Cet article rétrospectif publié récemment dans Transplantation s’intéresse aux patients octogénaires transplantés à Oslo en Norvège entre 1983 et 2015. Tous les patients âgés de plus de 79 ans ont été pris en compte et ont été comparés aux patients transplantés âgés de 70 à 79 ans.

 

129 patients de plus de 79 ans ont été mis en dialyse au cours de la période, 53 patients ont été inscrits sur liste d’attente dont 47 patients ont été transplantés avec un âge médian de 80,1 ans (79,1-83,6). Le tableau 1 montre les caractéristiques des patients qui étaient comparables alors que la figure 1 montre les courbes de survie des greffons et des patients.

greffe-sujet-age-1

 

 

La survie est (logiquement) moins bonne dans le groupe des patients âgés de plus de 80 ans mais la survie de 4,7 ans semble acceptable selon les auteurs. La survie a été meilleure dans cette étude chez les patients traités par MMF vs AZA et par Basiliximab vs ATG ; à noter que les taux résiduels de CNI était ciblés entre 3 et 7 au cours de l’étude.

 

Cette étude n’a pas comparé les patients transplantés aux patients dialysés. Dans une précédente étude (Heldal and al., NDT, 2010) chez des patients âgés de 70ans et plus comparant la survie des patients transplantés vs les patients dialysés,  il avait été montré que la survie des patients était initialement moins bonne (du aux complications post-opératoires) mais qu’elle était ensuite meilleure à partir de 2 ans et demi après la transplantation.

greffe-sujet-age-1

En conclusion, d’après les auteurs et ce malgré un effectif faible, proposer la transplantation à des patients de plus de 80 ans semble légitime au vu de la survie des greffons sous réserve bien entendu d’un bilan pré-transplantation le permettant mais également d’une motivation avérée du patient compte-tenu des risques liés à la période post-opératoire. La discussion autour des critères d’éligibilité de ces patients et d’un protocole d’immunosuppression particulier garde néanmoins toute sa place.

Le CJN et le RDPLF s’engagent pour la dialyse à domicile!

La dialyse a domicile peine encore à exprimer tout son potentiel. Une enquête récente auprès des jeunes néphrologues a montré que leur formation est un élément crucial pour espérer changer les choses. Qu’a cela ne tienne, le CJN s’est engagé auprès du RDPLF pour mener des actions visant a promouvoir les thérapies de domicile. La première résolution est d’améliorer l’accès à l’information médicale en participant à une veille bibliographique. Ainsi, un condensé de l’information sur ces techniques vous sera apporté régulièrement, dans un format qui se veut clair et précis.

Vous êtes le premier moteur du développement de ces techniques, nous vous les mettrons a portée de clic!

Les breaking news 
Les archives biblio 

La Rein Faut l’être n° 11 est parue

Chers membres, vous trouverez ci joint la Rein Faut l’être n° 11.

Au programme, un retour sur les derniers congrès (AFUF, ASN…), l’histoire de la transplantation ou encore la pratique de la Néphrologe en Afrique.

Elle est à télécharger ici

 

Bonne lecture!

BJN#26 : De la pertinence de la calcémie corrigée

Pitfalls of Measuring Total Blood Calcium in Patients with CKD

#cjneph

L’objectif de l’étude est d’évaluer la pertinence de la correction de la calcémie totale par la valeur d’albumine chez les patients insuffisants rénaux chroniques stade 3 à 5 (non dialysés). En effet, les recommandations KDIGO se basent sur la calcémie et non la mesure du calcium ionisé dans cette population.

Les auteurs ont étudiés une cohorte de 691 patients IRC de stade 3 à 5 issus de la cohorte Nephrotest, dont 109 avaient une hypocalcémie et 28 une hypercalcémie. L’étude de la corrélation entre le calcium ionisé mesuré chez ces patients, la calcémie totale non corrigée et la calcémie totale corrigée par l’albumine par deux formules différentes (F1 : CaC = Cat + 0,0176 x (34 – Alb) , F2 : Cac = Cat + 0,02 x (40-Alb) ) objectivait une corrélation faible (r = 0,55, 0,54 et 0,46 respectivement). calcemieLa valeur de calcémie pouvait être sous estimée (en cas de mesure de la calcémie non corrigée chez les patients avec hypoalbuminémie inférieure à 30 g/l) ou surestimée (en cas de mesure de la calcémie totale corrigée par l’albumine si hypoalbuminémie profonde et en cas d’acidose métabolique). La calcémie corrigée peut être normale même en cas de vraie hyper ou hypocalcémie. Ceci peut notamment être expliqué par l’absence de prise en compte du pH sanguin dans les formules de correction. Dans cette cohorte, seulement 1/3 des patients ayant une hypocalcémie et 1/5 des patients ayant une hypercalcémie basée sur la valeur de calcium ionisé avaient une calcémie totale corrigée représentative.

En conclusion, la calcémie totale corrigée par l’albumine chez le patient IRC de stade 3 ou plus n’apporte rien de plus que l’évaluation de la calcémie non corrigée. Seule la mesure du calcium ionisé est fiable lorsqu’il est réalisé dans de bonnes conditions (dosage rapide).

Réunion Annuelle et AG du CJN à Lyon les 9-11 mars

#cjneph

Le Club des Jeunes Néphrologues a le plaisir de vous faire part du programme de sa 17ème réunion annuelle, prévue du 9 au 11 mars 2017 à Lyon. Elle traitera de la « Néphrologie en eaux troubles », c’est à dire de toutes les problématiques en rapport avec les ions.

La Réunion Carrière est depuis cette année pleinement intégrée à la Réunion Annuelle, permettant ainsi à chacun de se faire une idée des nombreuses possibilités d’exercice de la Néphrologie.

Nous aborderons également les conflits d’intérêt en médecine, avec l’intervention du Pr Moret Bailly et du Dr Frachon qui nous a fait l’honneur de sa présence pour la conférence pleinière.

Programme Réunion annuelle

L’Assemblée Générale du CJN aura également lieu durant la réunion annuelle :

Convocation AGO

Pour vous inscrire, tout se déroule sur le site du CJN :

– l’inscription s’effectue en zone membre, pour les membres à jour de leur cotisation. Pour adhérer, cela se passe ici.

– Une fois connecté à la zone membre, dans l’onglet mes évènements, vous pouvez vous inscrire à la Réunion Annuelle en remplissant simplement le questionnaire.

– Les membres ayant déjà pris contact avec un de nos partenaires doivent l’indiquer dans le questionnaire, leur place est à ce moment là garantie. Ceux n’ayant pas de prise en charge peuvent l’indiquer : les places restantes leur seront attribuées dans la limite des stocks disponibles.

– Les Jeunes Néphrologues locaux souhaitant assister à la Réunion Annuelle n’ont pas besoin de prise en charge partenaire. L’adhésion au CJN et l’inscription via le formulaire sont cependant nécessaires.

– L’accord d’un partenaire pour la prise en charge ne dispense pas de l’inscription, qui est obligatoire.

Nous restons bien entendu à disposition pour toute question, via le formulaire de contact

L’hôpital de Carcassonne recrute un praticien hospitalier en Néphrologie

#cjneph

Objectif : maintient de notre effectif de 6 néphrologues suite à un départ prévu au 1er mars 2017. Actuellement 5,5 équivalents temps plein hospitaliers + 0.5 temps associatif AIDER (soit 6 praticiens qui se partagent les astreintes téléphoniques – pas de garde sur place, ouverture des dialyses à 7h30 et fermeture à 18h45). Equipe déjà en grande partie renouvelée et jeune (32, 34, 40, 43 et 45 ans, avec un départ à la retraite envisagé pour la 6e néphrologue (mi-temps) peut-être en 2018).
L’hôpital de Carcassonne est neuf (ouvert depuis 2 ans). Très beau plateau technique / toutes spécialités sauf Neuro-chirurgie et Chirurgie Cardiaque.

Sur la néphrologie : 14 lits d’hospitalisation, 22 postes de centre lourd, une unité d’éducation pour les auto-dialyses de 3 postes, une UDM de 15 postes et 2 UAD dépendant de l’AIDER, l’association de dialyse de Languedoc Roussillon, une quinzaine de patients en dialyse péritonéale mais activité qui se développe.
Réalisation des gestes techniques (biopsies rénales, pose de cathéters d’hémodialyse).
Activité de consultation de néphrologie et de suivi de greffe, partagée avec Toulouse et Montpellier. Excellentes relations avec nos deux CHU de référence (Toulouse à 50 min de route et Montpellier à 1h15).
Très bel environnement à 3/4 d’h de la méditerranée et 1h15 de la station de ski la plus proche.
Téléphone : Dr Mehrenberger 06.78.39.56.63 – Dr Tsangalis 04.68.24.23.16

La FRM reconduit son projet « Amorçage de jeunes équipes »

Lettre d’information chercheurs de la Fondation pour la Recherche Médicale

Lettre d'information chercheurs de la Fondation pour la Recherche Médicale
Janvier 2017
  Reconduction de l’appel à projets « Amorçage de jeunes équipes
2017 »

puce AGENDA
Programme Espoirs de la recherche 2017
puce TELECHARGEMENT
Amorçage de jeunes équipes 2017
Appel d’offres [pdf]
Notice explicative [pdf]
Cher(e)s collègues,

La Fondation pour la Recherche Médicale a le plaisir de vous annoncer la reconduction de son appel à projets « Amorçage de jeunes équipes 2017 ».

Cet appel à projets vise à renforcer le potentiel de recherche de structures qui ont, dans le cadre d’un appel à candidatures international, déjà sélectionné le candidat qu’elles souhaitent accueillir.

Consulter l’appel à projets
Consulter la notice explicative

Bien cordialement,

Valérie Lemarchandel
Directrice scientifique
de la Fondation pour la Recherche Médicale
Valerie Lemarchandel
Fondation pour la Recherche Médicale
54 rue de Varenne – 75335 Paris cedex 07
Tél: +33 (0)1 44 39 75 75 – Fax +33 (0)1 44 39 75 99 – www.frm.org
Envoyez à un(e) ami(e) Envoi à un ami Suivez-nous sur twitter facebook Youtube

 

BJN #25 : La Transplantation 2.0

Alloantibody Responses After Renal Transplant Failure Can Be Better Predicted by Donor-Recipient HLA Amino Acid Sequence and Physicochemical Disparities Than Conventional HLA Matching

#cjneph

De nos jours, notre système d’allocation des greffons rénaux vise à minimiser les incompatibilités HLA pour améliorer le pronostic des organes transplantés. Pour cela il prend en compte la compatibilité HLA pour les locus A, B, DRB1 et plus récemment DQB1 à un niveau serologique. Des articles récents mettent en évidence l’intérêt d’évaluer l’immunogénicité du système HLA à un niveau allèlique de précision supérieur, rendu possible grâce à l’amélioration de la résolution des typages HLA avec l’avènement de la biologie moléculaire.

Cette étude de cohorte rétrospective s’est intéressée à la survenue d’anticorps anti-HLA selon l’immunogénicité des allo-antigènes HLA. Pour cela, ils ont étudié la compatiblité HLA sous deux aspects. Premièrement la compatibilité épitopique, à l’aide du calcul d’un score de mismatch d’eplet (EpMS) ; un eplet étant défini comme un épitope fonctionnel constitué de résidus d’acides aminés polymorphes, exprimé à la surface des molécules HLA, et capable d’induire une réponse anticorps. Deuxièmement, la compatibilité en terme physico-chimique qu’ils ont défini par un score de mismatch d’acides aminés (AMS) et un score de mismatch « electrostatique » (EMS) prenant en compte les propriétés ioniques au niveau du site de liaison antigène HLA et anticorps.

Les 131 patients inclus étaient retournés sur liste d’attente après avoir reçu une première transplantation rénale entre 1995 et 2010. L’analyse des 67,9% des patients s’étant immunisés retrouvait une association indépendante entre le développement d’anticorps anti-HLA A, B et DQ et, les scores AMS, EMS et EpMS ; après ajustement sur le temps d’attente sur liste de greffe, le maintien d’une immunosuppression et les mismatch HLA conventionnels.

Concernant la survenue de DSA, le score « electrostatique » EMS était indépendamment associé au développement d’anticorps anti-HLA-A et B, et les trois scores étaient associés à l’apparition de DSA de classe II sans différence sur leur pouvoir prédictif.

Malgré l’effectif restreint de patients et une analyse limitée aux greffons non fonctionnels, cet article s’intéresse à une nouvelle dimension de la compréhension de l’immunogénicité du système HLA qui semble particulièrement attrayante pour le futur.

Le CJN lance son nouveau site internet !!!

Grande nouveauté 2017, le CJN renouvelle son site internet, passant d’un format blog à un site dédié.

Vous pourrez bien sur toujours y retrouver notre actualité, il sera régulièrement mis à jour. La BJN continuera d’être publiée régulièrement, et nous avons pour projet  de mettre en avant les publications réalisées par les jeunes néphrologues grâce à une section bibliographie dédiée. Le site comprend également une présentation détaillée du CJN et de son comité scientifique.

La grande nouveauté est l’apparition d’un espace dédié aux membres, regroupant du contenu spécifique (archives des réunions annuelles), l’annuaire des membres et l’inscription aux différents événements du CJN. Les inscriptions pour la Réunion Annuelle (9-11 mars àLyon) et le programme de celle-ci seront par ailleurs bientôt disponibles.

Les membres adhérents aux CJN en 2016 vont recevoir sous peu leurs codes d’accès et pourront renouveler leur adhésion en ligne. Les Jeunes Néphrologues non membres souhaitant adhérer peuvent le faire ici. Enfin, il est également possible de s’inscrire à notre newsletter pour être tenu au courant de nos actualités.

Ce site n’aurait pas pu être réalisé sans nos partenaires, que nous remercions de leur soutien.

N’hésitez pas à nous faire de vos retours, à nous proposer du contenu, des actualités : ce site est là pour vous !

A bientôt sur www.cjnephro.com, Facebook, Twitter.