Bibliographie des Jeunes Néphrologues

categorie/bibliographie/bibliographie-des-jeunes-nephrologues

BJN#82 – MMF et corticoïdes, quoi de neuf dans le traitement de la C3GN?

Mycophenolate Mofetil in Combination with Steroids for Treatment of C3 Glomerulopathy. A Case Series Merci à Morgane Gosselin, Néphrologue à Brest et membre du conseil scientifique du CJN, pour cette synthèse bibliographique. Vous aussi, n’hésitez pas à nous envoyer vos lectures ! Introduction La glomérulopathie à dépôt de C3 (C3GN) est une forme de glomérulopathie liée à une anomalie de régulation de la voie alterne du complément. C’est une pathologie très hétérogène (étiologie, présentation clinique et pronostic sont très variables). La progressions vers l’IRCT [...]

BJN#81 – Crise de goutte ou crise cardiaque ?

Cardiovascular safety of Febuxostat or Allopurinol in patients with gout Merci à Julie Morinière Beaume, Néphrologue à Toulon et membre du conseil scientifique du CJN, pour cette synthèse bibliographique. Vous aussi, n’hésitez pas à nous envoyer vos lectures ! Introduction La maladie goutteuse confère intrinsèquement un risque cardiovasculaire plus élevé. Le Febuxostat est un inhibiteur sélectif non purinique de la xanthine oxydase avec un effet plus puissant que l’allopurinol à doses usuelles dans la réduction de l’hyperuricémie. Les premières études contre placebo et contre [...]

BJN#79 Et si on se mettait à donner du Magnésium aux patients dialysés ?

Dietary magnesium supplementation prevents and reverses vascular and soft tissue calcifications in uremic rats Merci à Lucille Figueres, Néphrologue à Nantes et membre du conseil scientifique du CJN, pour cette synthèse bibliographique. Vous aussi, n’hésitez pas à nous envoyer vos lectures ! Introduction Les pathologies cardiovasculaires, favorisées par les calcifications vasculaires, sont responsables d’une morbidité et d’une mortalité importante chez les patients dialysés chroniques. Si le rôle du phosphate dans la genèse de ces calcifications est bien connu, peu d’équipes ont évalué les conséquences [...]

BJN#78 Le match de la compatibilité !

Class II Eplet Mismatch Modulates Tacrolimus Trough Levels Required to Prevent Donor-Specific Antibody Development Introduction En transplantation rénale, compte-tenu des risques de développement de DSA de novo et de rejet du greffon, les modalités de minimisation des anti-rejets demeurent inconnues et les pratiques sont actuellement guidées par plusieurs paramètres notamment la compatibilité HLA entre donneur et receveur. L’équipe de Wiebe s’est intéressée à l’incompatibilité HLA en terme d’eplet c’est-à-dire d’acides aminés de surface, cibles plus spécifiques de l’allo-reconnaissance des anticorps. Ils [...]

BJN#77 L’hypopara au long cours pose toujours des questions…

Long-term complications in patients with hypoparathyroidism evaluated by biochemical findings – a case-control study Introduction L’hypoparathyroïdie, c’est l’association d’une hypocalcémie et d’une sécrétion inappropriée d’hormone parathyroïdienne (PTH). Le tableau associe le plus souvent une hyperphosphatémie et des symptômes (crampes, etc…). Si le traitement associe le plus souvent aussi des sels de calcium et de la vitamine D (active), les complications sont peu (mal) connues, en particulier la survie rénale.   Patients/matériels et méthodes Tous les danois sont enregistrés dans une base de données nationales [...]

BJN#76 Néphropathie et VIH : les nouveautés

Kidney Disease in HIV: Moving beyond HIV-Associated Nephropathy Revue de la littérature Infection chronique par le VIH : Population restant à haut risque d’IRC. Risque évaluable par Score D.A.D (Figure 1) Les antirétroviraux restent le traitement de choix des néphropathies induites par le VIH. Les néphropathies induites par le VIH régressent après contrôle de la charge virale (surtout pour l’HIVAN). Avec la transformation de l’infection par le VIH en maladie chronique et le vieillissement des patients, les causes sous-jacentes majoritaires  d’IRC sont passées des [...]

BJN#75 MYRE – Les membranes HCO peuvent-elles améliorer le pronostic des Néphropathies à Cylindres Myélomateux?

Effect of High-Cutoff Hemodialysis vs Conventional Hemodialysis on Hemodialysis Independence Among Patients With Myeloma Cast Nephropathy Introduction Les inhibiteurs du protéasome, notamment Bortezomib, ont révolutionné la prise en charge du myélome. Cependant, l’insuffisance rénale reste liée à un pronostic sombre, et de nouvelles techniques d’épurations des chaines légères pourraient permettre une amélioration du pronostic. Les membranes HCO (High Cut-Off) permettraient une meilleure épuration des chaines légères, associée à une récupération rénale. Patients/matériels et méthodes Essai randomisé contrôlé comparant hémodialyse intensive (8x5h en 10 [...]

BJN#74 Utilisation de la Gabapentine pour le prurit urémique

Treatment of Uremic Pruritus: A Systematic Review Introduction Le prurit est un symptôme très fréquent qui atteint les patients en IRC terminale. 46% des patients hémodialysés en sont affectés. Un traitement optimal n’a pas été défini. Patients/matériels et méthodes Il s’agit d’une revue systématique. Tout type de traitement pour le prurit a été inclus (photothérapie, modification du traitement d’hémodialyse, traitement topique…) 9 études ont plus particulièrement exploré l’effet de la gabapentine sur le prurit urémique. Lors que la gabapentine a été comparée à un placebo, [...]

BJN#73 Insuffisance rénale chronique et haut risque cardiovasculaire : le saignement est-il une fatalité ?

Chronic kidney disease and bleeding risk in patients at high cardiovascular risk : a cohort study Introduction Les patients avec insuffisance rénale chronique présentent à la fois un plus grand risque de saigner et de thromboser. Le risque de saignement est majoré par l’utilisation des anticoagulants et antiagrégants, par les interventions multiples et par des plaquettes dysfonctionnelles. Les choix thérapeutiques dans ce contexte sont difficiles. Ce travail a voulu relier le risque de saigner à la fonction rénale et à l’albuminurie des [...]

BJN#72 Prophylaxie de la néphropathie au produit de contraste iodé : la fin du débat ?

Outcomes after angiography with sodium bicarbonate and acetylcysteine – Etude PRESERVE Introduction L’administration de chlorure de sodium encadrant une injection de produit de contraste iodé (PCI) est largement utilisée pour prévenir la survenue d’une néphropathie au produit de contraste (NPC) chez les patients à risque. Partant de l’hypothèse que l’alcalinisation des urines pouvait prévenir les lésions tubulaires induites par le PCI, plusieurs études ont comparé bicarbonate vs chlorure de sodium pour prévenir la survenue d’une NPC, avec des résultats contradictoires. Patients/matériels et méthodes Cette [...]