BJN # 36 Quel impact de la prescription du potassium des bains de dialyse sur la mortalité?

bibliographie/bibliographie-des-jeunes-nephrologues/bjn-36-impact-de-prescription-potassium-bains-de-dialyse-mortalite-2500

BJN # 36 Quel impact de la prescription du potassium des bains de dialyse sur la mortalité?

Dialysate Potassium, Serum Potassium, Mortality, and Arrhythmia Events in Hemodialysis: Results From the Dialysis Outcomes and Practice Patterns Study (DOPPS).

La mort subite est la cause principale de décès des patients hémodialysés. Dans 27 % des cas de mort subite la cause est une arythmie qui peut être favorisée par une modification rapide de la kaliémie pendant de la séance de dialyse.

Des controverses existent actuellement sur la concentration optimale en potassium dans le bain de dialyse, notamment entre les deux concentrations les plus utilisées (3 mEq/l et 2 mEq/l).

Cette étude utilise les données de l’étude DOPPS pour évaluer l’impact de la kaliémie avant dialyse et de la concentration en potassium des bains de dialyse sur la mortalité toutes causes confondues et la survenue d’arythmies.

RESULTATS

La concentration en potassium du bain de dialyse  a un minime impact sur la kaliémie après dialyse.

article SalvatoreUn niveau de potassium sérique  plus élevé est associé à une incidence majeure d’événements adverses. (table 3).

Il n’y a pas de différence en termes de mortalité ou d’événements d’arythmie si l’on compare les patients avec un dialysat contenant un potassium à 3 ou à 2 pour chaque niveau de kaliémie sérique pré-dialyse.

Il n’y a donc pas de recommandations à donner à ce sujet.

Des interventions pour éviter l’hyperkaliémie chronique, comme la prescription des chélateurs de potassium ou l’intervention de l’Education Thérapeutique ou une Education concernant le potassium, pourraient être plus efficaces que de réduire la concentration de potassium dans le bain de dialyse.

 

Merci à Salvatore Citarda (Néphrologue CALYDIAL Lyon, Comité Scientifique du CJN) pour cette synthèse bibliographique. Vous aussi, n’hésitez pas à nous envoyer vos lectures !

Partager cet article