BJN#65 Ah !… si Brescia savait !…

bibliographie/bjn65-3921

BJN#65 Ah !… si Brescia savait !…

Endovascular Proximal Forearm Arteriovenous Fistula for Hemodialysis Access: Results of the Prospective, Multicenter Novel Endovascular Access Trial (NEAT)

Introduction

50 après la première description de FAV par Brescia et al., force est de constater qu’obtenir un abord fonctionnel relève toujours du challenge et de la gageure… En plus de l’aspect organisationnel, du risque opératoire et du taux d’échec toujours conséquent, les complications, « parfois », s’enchainent…

D’autres approches que la voie chirurgicale classique ont été tentées mais le fait, souvent, d’expériences de centre, dépendantes du savoir faire de quelques uns.

Patients/matériels et méthodes

Il s’agit ici d’une étude interventionnelle prospective multicentrique et internationale qui teste la sécurité et l’efficacité d’une technique de création de FAV par voie endovasculaire.

Elle concernait aussi bien les patients naïfs de FAV que ceux nécessitant la création d’un nouvel abord après réalisation d’une cartographie des membres supérieurs.

Le système (everlinQendoAVF System, TVA Medical) consiste en la cathéterisation de la veine et de l’artère ulnaire puis, par magnétisme, en la création d’un point de contact entre les deux vaisseaux afin que l’anastomose soit façonnée (application d’un signal de radiofréquence pendant environ 2 secondes). En cas de collatéralité, celle-ci faisait l’objet d’une dépose de coïls afin de redistribuer le flux sanguins vers la veine superficielle.

BJN65 - Figure

Le critère principal de jugement était la fonctionnalité de la FAV à 3 mois (définie par l’absence de thrombose ou de sténose, un débit ³ 500ml/min., un Æ ³ 4mm ou la possibilité de positionner sans difficulté 2 aiguilles dans la FAV…)

 

Résultats

                60 patients ont fait l’objet de l’analyse finale (dont 26 dialysés). La procédure a été un succès pour 59 des 60 malades (98%).

64% des FAV étaient ponctionnables à 3 mois. La survie primairede la FAV à 12 mois était de 64%, 84% après ré-intervention.

L’impossibilité de ponctionner ne présentait pas de particularité en lien avec la technique.

Les complications liées à la procédure étaient les suivantes : 2 embolisations du système de fermeture, 1 dissection de l’artère brachiale, 2 thrombus de l’artère brachiale, 1 syndrome de vol et 2 pseudo anévrysmes

 

Conclusion

                La technique endovasculaire de création de FAV offre une alternative intéressante et fiable à la technique chirurgicale classique.

Mais que Brescia se rassure, pour le moment, nous avons toujours besoin des chirurgiens !

 

Les plus du papier

                Evaluation d’envergure d’une technique innovante

Les critiques

Un seul abord testé

Pas de comparaison à la technique de référence

Merci à Antoine Braconnier (Néphrologue à Reims) pour cette synthèse bibliographique. Vous aussi, n’hésitez pas à nous envoyer vos lectures !

Partager cet article


Cjnephro

GRATUIT
VOIR