Néphropathie aux PDCI : enquête CJN/SFNDT/FIRN

actualites-du-site/nephropathie-aux-pdci-enquete-cjn-sfndt-firn-7565

Néphropathie aux PDCI : enquête CJN/SFNDT/FIRN

Le CJN réalise, en collaboration avec le FIRN et la Commission Néphrologie Clinique de la SFNDT, une enquête sur les pratiques des néphrologues vis à vis de la toxicité rénale des produits de contraste, au regard des nouvelles recommandations.

Un court questionnaire a été réalisé, et nous invitons chacun d’entre vous à y répondre. Les résultats seront présentés au congrès 2019 de la SFNDT à Nancy.

Vous êtes :

 Une femme Un homme

Votre région d'exercice :

Votre ancienneté : Interne En post internat (thèse obtenue depuis moins de 2 ans). Néphrologue confirmé (thèse obtenue depuis plus de 2 ans)

Votre mode d'exercice :  CHU CHG ou équivalent Association Libéral Autre, précisez :

Votre domaine d'exercice principal :  Néphrologie clinique Transplantation Dialyse Mixte Soins intensifs/réanimation Recherche Autre, précisez :

Votre pratique :

Dans ma pratique clinique, je rencontre des néphropathies liées aux Produits de Contraste Iodés (PDCI) : Plus d’une fois par mois Une fois par mois en moyenne Une fois par trimestre en moyenne Une fois par an en moyenne Moins d’une fois par an

Pour prévenir la néphropathie aux PDCI :  J’hydrate mes patients Je prescris de la N-acetyl-cysteine Je prescris des statines Je prends d'autres mesures, lesquelles :

Concernant l’hydratation, je prescris en première intention dans ma pratique (plusieurs réponses possibles) :  NaCl 0,9% Bicarbonate de sodium 1,4% Ringer lactate ou autre soluté balancé Sérum glucosé

Concernant les médicaments, j’adapte les posologies, je suspends ou arrête les traitements suivants en cas de situation que je considère à risque :  Bloqueurs du SRA Diurétiques de l’anse Autres diurétiques Autres anti hypertenseurs Autres traitements, lesquels :

Concernant les mesures ci-dessus (hydratation, traitement médicamenteux, adaptation des traitements du patient), chez un patient avec DFG > 60 mL/min/1.73m², sans autre marqueur de maladie rénale :

Concernant les mesures ci-dessus (hydratation, traitement médicamenteux, adaptation des traitements du patient), chez un patient ayant une maladie rénale stade 3a :

Concernant les mesures ci-dessus (hydratation, traitement médicamenteux, adaptation des traitements du patient), chez un patient ayant une maladie rénale stade 3b :

Concernant les mesures ci-dessus (hydratation, traitement médicamenteux, adaptation des traitements du patient), chez un patient ayant une maladie rénale stade 4 :

Concernant les mesures ci-dessus (hydratation, traitement médicamenteux, adaptation des traitements du patient), chez un patient ayant une maladie rénale stade 5 non dialysé :

Concernant les mesures ci-dessus (hydratation, traitement médicamenteux, adaptation des traitements du patient), chez un patient hémodialysé :

Concernant les mesures ci-dessus (hydratation, traitement médicamenteux, adaptation des traitements du patient), chez un patient en dialyse péritonéale :

Concernant le site d'injection du PDCI :  J'applique exactement les mêmes mesures en cas d'injection intraveineuse ou intra artérielle Je considère les injections intra artérielles (quel que soit le site) plus risquées que les injections intraveineuses Je différencie les injections intra artérielles selon le site de délivrance du PDCI vis à vis des artères rénales (first pass et second pass)

A fonction rénale équivalente, je considère les patients suivants plus à risque :  Macroprotéinurie Microalbuminurie Myélome sans atteinte rénale Myélome avec atteinte rénale Diabète bien équilibré Diabète déséquilibré Cardiopathie compensée Cardiopathie décompensée Insuffisance rénale aigue Hypercalcémie Rein unique Transplanté rénal

Concernant l'injection de chelate de Gadolinium :  Je ne prends pas de précautions particulières Je respecte certaines précautions, lesquelles :

De manière générale :  Je considère que la conduite à tenir vis à vis de la préparation aux injections de PDCI peut être protocolisée Je considère que la conduite à tenir vis à vis de la préparation aux injections de PDCI repose sur une évaluation individualisée du risque

Concernant les recommandations :  Je connais et applique les recommandations ESUR 2018 Je connais les recommandations ESUR 2018 mais ne les applique pas Je ne connais pas les recommandations ESUR 2018

Remarques et commentaires divers :

Partager cet article