BJN#71 La niacine est-elle vraiment efficace pour faire baisser la phosphatémie ?

bibliographie/bjn71-niacine-vraiment-efficace-faire-baisser-phosphatemie-4122

BJN#71 La niacine est-elle vraiment efficace pour faire baisser la phosphatémie ?

The Effect of Extended Release Niacin on Markers of Mineral Metabolism in CKD

Introduction

La niacine (vitamine B3) a été proposée afin de faire diminuer la phosphatémie des patients hémodialysés. En effet, la niacine diminue l’expression du transporteur intestinal du phosphate NPT2b diminuant l’absorption digestive du phosphate alimentaire. Plusieurs études de courte durée ont démontré un effet de la niacine pour faire baisser la phosphatémie, mais les effets à plus long terme ainsi que sur les paramètres du bilan phosphocalcique ont peu été explorés.

Patients/matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude post hoc des patients inclus dans l’étude The Atherothrombosis Intervention in Metabolic Syndrome with Low HDL/High Triglycerides: Impact on Global Health Trial (AIM-HIGH Trial) et porteurs d’une insuffisance rénale chronique avec un DFGe <60mL/min/1.73m². Cette étude randomisée en double aveugle avait inclus 3414 patients avec une maladie cardiovasculaire, un faible taux d’HDL et des triglycérides élevés malgré un traitement par statine. Le groupe traité recevait 1500 à 2000 mg de niacine versus placebo dans le groupe contrôle.

Dans ce papier, les auteurs rapportent les paramètres phosphocalciques des patients insuffisants rénaux de l’étude AIM-HIGH, mais il s’agissait de patients porteurs d’une IRC modérée car les patients avec une créatinine >220 µmol/L n’étaient pas inclus.

 

Résultats

Parmi les 352 patients de l’étude AIM-HIGH qui avaient une DFGe <60mL/min/1.73m², l’âge moyen était de 71±7 ans, 80% étaient des hommes et 40% étaient diabétiques. A l’inclusion, le DFGe moyen était de 46±8mL/min/1.73m². 174 patients avaient reçu la placebo et 178 la niacine. Ces groupes étaient comparables sauf pour la calcémie qui était de 2.45mmol/L dans le groupe traité versus 2.42mmol/L dans le groupe non traité. La phosphatémie à l’inclusion était de 1.09±0.19mmol/L.

Après 3 ans de suivi, la phosphatémie était plus basse dans le groupe traité que dans le groupe placebo (1.06±0.16 versus 1.15± 0.16mmol/L ; p=0.003 ; Figure 1).

BJN71 - Fig1

Aucun des autres paramètres du bilan phosphocalcique n’était modifié, et en particulier la calcémie, le taux de parathormone, la calcitriolémie et le FGF23 étaient identiques dans les deux groupes à 3 ans.

Conclusion

Un traitement au long cours par niacine semble efficace à long terme pour faire baisser la phosphatémie, mais ne modifie pas les autres paramètres du bilan phosphocalcique.

Les plus du papier

Il s’agit d’une étude de grande envergure randomisée et de bonne méthodologie et le suivi long.

Les critiques

Malheureusement, les patients inclus étaient porteurs d’une insuffisance rénale légère, donc avaient une phosphatémie normale. On ne peut extrapoler ces résultats aux patients hyperphosphatémiques…

Merci à Stanislas Bataille, Néphrologue à Marseille et membre du Conseil Scientifique du CJN, pour cette synthèse bibliographique. Vous aussi, n’hésitez pas à nous envoyer vos lectures !

Partager cet article