Les jeunes néphrologues publient #SFNDT2018: Validation volumétrique et biologique d’un nouvel échantillonneur de dialysat

bibliographie/jeunes-nephrologues-publient-sfndt2018-validation-volumetrique-biologique-dun-nouvel-echantillonneur-de-dialysat-5420

Les jeunes néphrologues publient #SFNDT2018: Validation volumétrique et biologique d’un nouvel échantillonneur de dialysat


Le CJN s’attache à mettre en avant les travaux scientifiques de ses membres et de la jeune génération néphrologique. Nous relayons ici le poster publié en tant que communication affichée à la #SFNDT2018 par Thibault Dolley Hitze, Néphrologue à Saint Malo, et son équipe. Félicitation à eux pour ce beau travail!

Validation volumétrique et biologique d’un nouvel échantillonneur de dialysat

Introduction

L’étude des dialyseurs nécessite le recours à l’analyse du dialysat effluent afin d’évaluer les pertes d’albumine et de quantifier les déchets épurés par filtration. La technique de référence, le recueil de dialysat total, nécessite une manutention lourde liée à la quantification du volume de dialysat effluent ce qui engendre des difficultés de mise en place. Un recueil échantillonné avec mesure du volume effluent de dialysat représente une alternative intéressante mais aucun appareil de ce type n’est jusqu’à présent commercialisé ou diffusé à grande échelle. Ce travail a pour but de valider l’utilisation de l’échantillonneur Theraflux® dans différentes techniques de dialyse.

Matériels et méthodes:

L’échantillonneur Theraflux® est basé sur le principe d’un moteur pas à pas, chaque pas correspond à un volume précis et tous les 100 pas un volume est envoyé vers la poche de recueil. Pour cette étude, nous avons réalisé plusieurs séances d’HémoDialyse conventionnelle (HD), d’HémoDiaFiltration en ligne POST-dilutionnelle (HDF-POST) et d’HémoDiaFiltration en ligne PRE-dilutionnelle (HDF-PRE). Après avoir mis en série l’échantillonneur et la cuve de recueil de dialysat total à la sortie dialysat du générateur (Fresenius Crodiax®), nous avons pu comparer le volume mesuré par l’échantillonneur (V Ech) au volume de dialysat total pesé (V Tot). Nous avons aussi quantifié la concentration d’albumine dans le recueil de dialysat échantillonné (Alb Ech) et dans le dialysat total (Alb Tot), ainsi que les concentrations de créatinine et de β2-microglobuline.

Résultats

9 Séances en HD, 10 en HDF-PRE et 4 en HDF-POST ont été réalisées (n=23). Le V Ech est en moyenne de 175,2L (149,4L – 217,5L) et le V Tot 174,9L (150,3L – 216,8L) soit un coefficient de corrélation r² = 0,97. La différence moyenne est de 2,57L (0,05L – 12,07L) ce qui représente une différence moyenne de 1,45% (0,03% – 5,85%). Ces volumes ne sont pas significativement différents (p=0,696). Treize données biologiques sont disponibles (9 en HD conventionnelle et 4 en HDF-POST). Les pertes d’albumines sont équivalentes (p=0,37), quelque soit la méthode, pour Alb Ech : 5,08 g/séance (0,17 – 43,3) et pour Alb Tot : 5,0 g/séance (0,12 – 41,7), r²=0.99, de même que l’épuration de la créatinine (p=0,38), Créat Ech : 13,0mmol/séance (6,1 – 23,3) Créat Tot : 13,1mmol/séance (6,3 – 23,5) r²=0.99 et de la β2-microglobuline (p=0,42) avec β2m Ech : 66,5 mg/séance (1,5 – 262,3) et β2m Tot : 67,8 mg/séance (0 – 272,3) r²= 0,99.

Conclusion

L’échantillonneur de dialysat effluent Theraflux® est fiable tant sur la mesure du volume de dialysat quel que soit la technique de dialyse analysée, que sur la reproductibilité des mesures biologique sans phénomène d’adsorption des différentes molécules sur le plastique de la poche de recueil.

Partager cet article