Épidémie de fièvre Lassa au Sud-Nigeria – Demande de collaboration Néphrologique

non-classe/epidemie-de-fievre-lassa-sud-nigeria-demande-de-collaboration-nephrologique-4340

Épidémie de fièvre Lassa au Sud-Nigeria – Demande de collaboration Néphrologique

Demande de collaboration aux néphrologues par le Pr Malvy.

Relayée par la Commission de Néphrologie solidaire de la SFNDT et le CJN
Besoin urgent d’un à trois volontaires


Chers Collègues néphrologues et amis,

Nous avons été contactés hier soir par le Pr Malvy pour une demande d’aide urgente adressée à la communauté néphrologique, dans le cadre d’une flambée sans précédent d’épidémie de fièvre Lassa dans la partie sud du Nigeria. Je vous transmets ci-dessous le courrier qu’il nous adressé, mais après plusieurs échanges, voilà ce dont il s’agit.

L’insuffisance rénale est présente chez environ 25 % des patients infectés par le virus Lassa et hospitalisés, dont la moitié doivent être dialysés. Hors dialyse, environ 75 % des insuffisants rénaux décèdent vs. 50 % avec dialyse.

La grande difficulté, semble-t-il est le diagnostic différentiel entre IRA fonctionnelle par déshydratation et nécrose tubulaire, ainsi qu’en atteste des cas de récupération inhabituellement rapides chez des patients pris en hémodialyse. Aussi, l’aide de néphrologue(s) pour le diagnostic, la formation de collègues nationaux et l’aide aux néphrologues locaux paraît indispensable. De même une aide sous la forme de prescription adaptée de dialyse, la mise en place de KT fémoraux courts est nécessaire.

Je cite une partie d’un courrier du Dr Gaüzere, réanimateur et collaborateur du Pr Malvy : « la venue d’un néphrologue maîtrisant bien l’anglais et rompu aux subtilités de la PEC des cas d’AKI aigus est essentielle, surtout si nous pouvons avec lui intervenir sur les AKI fonctionnelles à temps par du remplissage vasculaire, débrouiller la physio-pathologie rénale de la LF (une grande inconnue, des « récupérations » après seulement 1, 2, 3 séances qui laissent planer un doute sur les indications, etc) et si nous payons les soins. Tu sais que la labo d’Owo peut faire de la biochimie élémentaire, mais pas le dosage de l’urée et de la créatine dans les urines. Notre projet est bien « The reduction of avoidables fatalities, including AKI« . « 

La mission du Pr Malvy est de construire « dans le soin » un programme de recherche clinique cohérent sur la Fièvre de Lassa. Une participation à une publication dans une revue prestigieuse est prévue, si j’ai bien compris.

A la demande de notre commission, l’organisation globale et le profil de poste nous ont été  détaillés et soumis au Directeur du RDRTF de l’ISN, le Pr Van Biesen. Ce dernier a été très élogieux quant aux modalités de prise en charge de cette situation.

En pratique, il est demandé qu’un ou plusieurs néphrologues rejoignent l’équipe au Nigeria pour une durée de 4 semaines. Je cite le Pr Malvy : « … pour l’assurance, ALIMA en assure le cadre ; pour la durée et en terme de continuum de travail avec nos collègues locaux et les sites a ce jour de 2 qui pourraient être complétés par un troisième en fonction de la dynamique de la épidémie, une mission de 4 semaines serait cohérent ; nous pourrons le cas échéant le stabiliser, je n’ai pas d’accès continu au mail jusqu’à demain soir ; vous pouvez si nécessaire me joindre par sms et je m’organiserai ; comme vous l’avez vu, mon collaborateur Bernard Gaüzere actuellement sur le terrain est d’une grande disponibilité et réactivité pour notre projet AKI; nb le cas échéant en fonction du profil du Collègue, un adossement académique (participé à valorisation) est tout à fait possible et attendu.« 

Je vous mets ci-dessous les pièces jointes nécessaires.

Les contraintes sont dures, mais nous espérons que parmi notre communauté néphrologie, un ou plusieurs collègues seront tentés par une expérience humaine et professionnelle enrichissante, l’étude des mécanismes d’une maladie malconnue en néphrologie et l’aventure.

Pour la Commission de Néphrologie solidaire,
Quentin Meulders


Courrier du Pr Malvy
Organisation des soins et profil de poste par le Dr Gaüzere
Situation Report – Nigeria Centre for Disease Control
Fièvre de Lassa

Partager cet article