Les jeunes Néphrologues publient #16: Implication de l’axe hepcidine-EPO dans l’anémie chez les patients dialysés

bibliographie/articles-publies-par-les-jeunes-nephrologues/jeunes-nephrologues-publient-16-implication-de-laxe-hepcidine-epo-lanemie-chez-patients-dialyses-5258

Les jeunes Néphrologues publient #16: Implication de l’axe hepcidine-EPO dans l’anémie chez les patients dialysés

Le CJN s’attache à mettre en avant les travaux scientifiques de ses membres et de la jeune génération néphrologique. Nous relayons ici l’article publié par Maxime Touzot, néphrologue à l’AURA à Paris et son équipe. Félicitation à eux pour ce beau travail!
Functional EPO‐Hepcidin axis in Recombinant human EPO independent hemodialysis patients

Introduction

L’anémie est une complication fréquente de l’IRC terminale notamment chez les dialysés (HD). Le déficit quantitatif en EPO est considéré comme le mécanisme déclenchant et pérenne d’une érythropoïèse déficiente. Cependant, plusieurs facteurs interviennent aux décours de la vie du patient HD, pour entretenir l’anémie notamment les perturbations du métabolisme du fer (carence ou inflammation). Nous avons étudiés l’axe EPO-Hepcidine dans une population spécifique de patients HD qui n’ont plus besoin d’EPO recombinante Humaine.

Méthodes

Nous avons réalisé une étude cas-témoin monocentrique, chez adultes (Age>18 ans) en hémodialyse ne recevant plus d’Agent Stimulant l’Érythropoïèse (ASE) depuis plus de 6 mois. Le groupe contrôle comprenait 60 contrôles ayant une dose d’ASE et un taux d’hémoglobine stable à 6 mois

Résultats

Nous avons montré que ces patients « rHU EPO-Free » restaurent une érythropoïèse efficace par 2 mécanismes complémentaires

  • d’une part la production endogène de EPO (déjà décrite chez les patients porteur d’une multikystose rénale
  • et d’autre part la correction de perturbation de métabolisme du fer en contre balançant l’élévation des taux d’Hepcidine sérique anormalement observés en IRC. Le retour à la normal de l’Hepcidine permet une meilleure mobilisation du fer intra macrophagique (comme en témoigne une ferritine basse 183±102 vs 312±166 ng/ml chez les contrôles) et utilisation pour l’érythropoïèse.

Les patients « rHU EPO-Free » présentent un phénotype particulier associant : présence de kystes rénaux, ferritine et hepcidin basse, faible taux d’EPO circulante.

Conclusion

L’intégrité l’axe EPO-Hepcidine est essentielle pour une érythropoïèse efficace. Notre observation relance l’intérêt du blocage de l’Hepcidine dans la prise en charge de l’anémie.

Partager cet article