BJN#59 Vos patients sont hypertendus, et si leurs cils en étaient la cause ?

non-classe/bjn59-vos-patients-sont-hypertendus-et-si-leurs-cils-en-etaient-la-cause-3696

BJN#59 Vos patients sont hypertendus, et si leurs cils en étaient la cause ?

Role of the Primary Cilia on the Macula Densa and Thick Ascending Limbs in Regulation of Sodium Excretion and Hemodynamics

La dysfonction du cil primaire des cellules épithéliales tubulaires rénales est responsable de différentes pathologies telles que la polykystose hépato-rénale ou la néphronophtise.

Une équipe américaine a développé un modèle de souris inactivées pour le cil primaire présent dans la branche large ascendante et la macula densa. Ces souris KO avaient un développement normal et une fonction rénale non altérée avec, en particulier, une absence de kyste rénal. Le réflexe tubulo-glomérulaire (RTG) a été étudié chez ces animaux. Ce RTG est un mécanisme de protection secondaire à une augmentation de chlorure de sodium dans la macula densa, entraînant une vasoconstriction de l’artériole afférente, et ainsi une diminution du débit sanguin (et donc de filtration) glomérulaire.

Le RTG en cas d’augmentation du volume extracellulaire était significativement augmenté chez les souris KO comparées aux souris sauvages in vitro (Figure de gauche réalisée par perfusion tubulaire et artérielle de l’appareil juxta-glomérulaire) et in vivo (variation du DFG induite par l’augmentation du volume extracellulaire inférieure à celle des souris sauvages). Ces résultats indiquent que le cil primaire est nécessaire pour la régulation du RTG ; l’absence de cil augmentant ce RTG. Cet effet semble secondaire à une action du cil sur la régulation de la production de NO, agent vasodilatateur inhibant le RTG.

En régime riche en sodium, les souris KO développent une hypertension artérielle significative (Figure de droite) associée à une natriurèse plus basse que les souris sauvages, témoignant de l’impossibilité d’adapter complètement leur bilan sodé.

BJN 59 - Fig1 BJN 59 - Fig 2

Cette étude, novatrice dans le domaine peu exploré du cil primaire, révèle un de ses rôles dans la branche large ascendante de Henle et la macula densa dans la régulation du RTG. Une dysfonction du cil primaire dans les hypertensions artérielles « sensibles au sel » est une possibilité. Le rôle du cil primaire dans les autres segments tubulaires ou dans d’autres fonctions tubulaires reste à déterminer.

Merci à Lucile Figueres (Néphrologue à Paris, membre du conseil scientifique du CJN) pour cette synthèse bibliographique. Vous aussi, n’hésitez pas à nous envoyer vos lectures !

Partager cet article