BJN#156 – IdeS versus anticorps anti-membrane glomérulaire : fight !

bibliographie/bjn156-ides-versus-anticorps-anti-membrane-glomerulaire-fight-10306

BJN#156 – IdeS versus anticorps anti-membrane glomérulaire : fight !

The IgG-degrading enzyme of Streptococcus pyogenes causes rapid clearance of anti-glomerular basement membrane antibodies in patients with refractory anti-glomerular basement membrane disease

Merci à Yosu Luque, Néphrologue à Paris et Vice-Président du comité scientifique du CJN, pour cette synthèse bibliographique. Vous aussi, n’hésitez pas à nous envoyer vos lectures !

Introduction

La maladie de Goodpasture, de sombre pronostic rénal, est classiquement attribuée à un phénomène auto-immun : la fixation des anticorps IgG dirigés contre un domaine collagénique de la membrane basale glomérulaire. Quand l’atteinte rénale est sévère le pronostic rénal est sombre et ce malgré l’immunosuppression ou les échanges plasmatiques. L’endopeptidase streptococcique IdeS commercialisée sous le nom de imliflidase, est une enzyme permettant la dégradation des IgG humaines en séparant les fragments F(ab) des fragments Fc. Elle a été utilisée avec une efficacité redoutable et extrêmement rapide contre les anticorps anti-HLA en transplantation rénale. Le but de cette étude préliminaire est de tester IdeS dans la Maladie de Goodpasture chez l’Homme.

Patients/matériels et méthodes

3 patients avec une atteinte rénale exclusive et sévère de Goodpasture résistante au traitement classique ont été traités par une dose d’IdeS. Ces patients avaient une IRA KDIGO3 dépendante de l’hémodialyse depuis plusieurs jours et des titres d’anticorps anti-MBG élevés.

Résultats

La dose unique d’IdeS a permis une négativation des anticorps anti-MBG chez les 3 patients dès 2h après la perfusion. Malgré la négativation des anticorps aucun des 3 patients n’a récupéré une fonction rénale. Les biopsies rénales des 3 patients ont montré des lésions glomérulaires sévères mais pas de présence de fragment Fc glomérulaire. Le fragment Fab était retrouvé sur 2 des 3 patients dans les glomérules. On note un effet rebond des anticorps anti-MBG environ une semaine après la perfusion d’IdeS.

Conclusion

Une seule perfusion d’IdeS permet la négativation en 2h des anticorps anti-membrane basale glomérulaire circulants. Cependant cette négativation n’a pas permis d’améliorer la fonction rénale chez des patients atteints de maladie de Goodpasture sévère et après plusieurs jours d’évolution.

Les plus du papier

Première preuve de l’efficacité d’IdeS dans une pathologie où il n’y a pas eu d’évolution thérapeutique depuis plusieurs dizaines d’années malgré un pronostic sombre.

Rapidité d’action de la molécule avec négativation des anticorps en 2h

Cette étude peut permettre des modifications thérapeutiques et/ou une meilleure compréhension des maladies médiées par des anticorps. Quel est le rôle exact de l’anticorps dans la maladie ?

Les critiques

Une absence d’amélioration de la fonction rénale qui peut être expliquée par un phénotype très grave et avancé des patients.

Un effet rebond à 7 jours qui peut aboutir à une deuxième vague d’atteinte rénale

L’impossibilité de réaliser pour le moment des réinjections d’IdeS

Des complications infectieuses (pneumonie, grippe…) qui peuvent être attribuables à IdeS ou au reste du traitement immunosuppresseur.

Commentaire sur l’article plus développé dans :

IdeS in anti-glomerular basement membrane disease: Is this the new deal? Rafat C, Luque Y. Kidney Int. 2019 Nov. PMID: 31648697

Partager cet article