BJN#174 – Les patients ayant une HTA résistante ne prennent pas bien, voire pas du tout, leurs traitements !

bibliographie/bjn174-les-patients-ayant-une-hta-resistante-ne-prennent-pas-bien-voire-pas-du-tout-leurs-traitements-11415

BJN#174 – Les patients ayant une HTA résistante ne prennent pas bien, voire pas du tout, leurs traitements !

Nonadherence to antihypertensive medications is related to pill burden in apparent treatment-resistant hypertensive individuals

Merci à Aurélien Lorthioir, Néphrologue à Paris, membre du Comité Scientifique du CJN, pour cette synthèse bibliographique. Vous aussi, n’hésitez pas à nous envoyer vos lectures !

Introduction

La mauvaise observance aux traitements médicamenteux est présente chez environ 50% des patients ayant une HTA apparemment résistante. Dans cette étude les auteurs ont évalués les facteurs associés à la mauvaise observance aux traitements antihypertenseurs détectés par un dosage urinaire en chromatographie liquide en spectrométrie de masse en tandem (LC-MS / MS).

Patients/matériels et méthodes

Cette étude à été réalisée au Royaume-Uni (9 centres spécialisés en HTA). Tous les résultats des recherches de traitements antihypertenseurs dans les urines, effectués pour HTA résistante (PA > 140/90 mmHg) pendant 2 ans dans un seul laboratoire de toxicologie ont été analysés. Les patients (n=300) avaient une HTA essentielle (bilan complet à la recherche d’une HTA secondaire), résistante, confirmée en MAPA ou automesure. Les antihypertenseurs détectés ont été comparés aux antihypertenseurs prescrits. Les patients ont été classés comme observant (tous les médicaments sont détectés), partiellement non observant (au moins un médicament prescrit est détecté) ou complètement non observant (aucun médicament détecté). Tous les antihypertenseurs pris par les patients de cette cohorte faisaient parti du panel de détection de cette méthode.

Résultats

L’âge médian était de 59 ans, 47% de femmes, 71% de peau blanche. La PA médiane était de 176/95 mmHg (mesure clinique) et le nombre médian de médicaments antihypertenseurs prescrits était de 4. Cent soixante-dix patients (55%) n’étaient pas observant aux médicaments prescrits, dont 60 patients (20% du total) étaient totalement non observant. La non-observance aux antihypertenseurs était indépendamment associée au jeune âge, au sexe féminin, au nombre de médicaments antihypertenseurs prescrits, au nombre total de médicaments prescrits et à la prescription d’un inhibiteur calcique. Les 60 patients totalement « non observant » étaient majoritairement des hommes (54%), plus jeunes.

 Conclusion

Cette étude basée sur l’analyse d’urine LC-MS / MS suggère que de nombreux patients ayant une HTA apparemment résistante au traitement ne prennent pas complètement leur traitement, et 20% d’entre eux ne le prennent pas du tout. Ces résultats sont en accord avec les résultats déjà publiés dans d’autres études. Les facteurs associés à la non-observance, en particulier le nombre total de traitements, doivent être pris en compte lors du traitement de ces patients.

Les plus du papier

  • Grand nombre de patients
  • Etude multicentrique
  • Dosages urinaires des traitements anti HTA en spectrométrie : très fiable pour évaluer l’observance

Les critiques

  • Les patients inclus ont une HTA résistante mais seuls 75% reçoivent un diurétique ce qui est contradictoire avec la définition de l’HTA résistante
  • On est également surpris que seuls 85% reçoivent un bloqueur du SRA et 74% un CCB
  • On aurait aimé plus de détails sur le sous groupe « totalement non observant »
  • Les doses de traitements ne sont pas précisées
  • La différence entre nombre de traitements et nombre de comprimés n’est pas claire
  • Pas d’analyse en fonction des valeurs de PA en MAPA ou automesure (uniquement mesures cliniques)

 

Partager cet article


Cjnephro

GRATUIT
VOIR