Les jeunes Néphrologues publient #15: Etude du vieillissement immunitaire associé à l’insuffisance rénale chronique

non-classe/jeunes-nephrologues-publient-15-etude-vieillissement-immunitaire-associee-a-linsuffisance-renale-chronique-5245

Les jeunes Néphrologues publient #15: Etude du vieillissement immunitaire associé à l’insuffisance rénale chronique

Le CJN s’attache à mettre en avant les travaux scientifiques de ses membres et de la jeune génération néphrologique. Nous relayons ici l’article publié par Thomas Crépin, néphrologue à Besançon et son équipe. Félicitation à eux pour ce beau travail!
Uremia-induced immune senescence and clinical outcomes in chronic kidney disease patients

Introduction :

Les patients insuffisants rénaux chroniques présentent une morbi-mortalité précoce en lien avec des pathologies associées au grand âge et au vieillissement du système immunitaire (immunosénescnece) qui l’accompagne (infections, cancers, événements cardiovasculaires. Les données sur l’immunosénescence dans l’insuffisance rénale chronique (IRC) sont faibles hormis chez les patients dialysés ou au stade terminale de l’IRC. A partir d’une cohorte prospective longitudinale, l’objectif est d’évaluer l’immunosénescence à différents stade d’IRC et son influence sur la survenue d’événements cliniques.

Matériel et Methodes:

Il s’agit de données cliniques et biologiques issues d’une cohorte de 222 patients à différent stades de l’IRC (I-II [n=85], IV [n=53], et V [n=84]). Les biomarqueurs d’immunosénescence mesurés étaient en cytométrie en flux sur les Lymphocytes T (LT) (CD28, CD57, CD45RA, CD31, γH2A.X) ou en PCR quantitative la longueur relative des télomères sur les PBMC et analysée selon le stade d’IRC et le devenir.

Résultats:

L’IRC était associé à une augmentation plus précoce de près de 35 ans des biomarqueurs d’immunosénescence et de l’inflammation, avec une diminution de la fonction thymique (197 ± 25 vs. 88 ± 13 vs. 73 ± 21 CD4+CD45RA+CD31+ LT/mm3), une augmentation de la proportion de LT au stade avancé de différentiation (CD8+CD28–CD57+) (24 ± 18% vs. 32 ± 17% vs. 35 ± 19%) principalement chez les patients CMV séropositif, une attrition télomérique (1.11 ± 0.36 vs. 0.78 ± 0.24 vs. 0.97 ± 0.21 T/S ratio), et une augmentation du taux de C Reactive Proteine (2.9 [1.8-4.9] vs. 5.1 [27-9.6] vs. 6.2 [3.4-10.5] mg/L). Sur un suivi moyen de 574 jours, en analyse multivariée, le raccourcissement des télomères était associé au risque de décès (HR 4.12, 95% CI [1.44-11.75]) ; la fonction thymique était associée à la survenue du risque d’infection (HR 1.79, 95% CI [1.34-9.58]) et l’expansion de la proportion de LT au stade avancé de différenciation (CD8+CD28–CD57+) associée au risque de survenue d’événements cardio-vasculaires (HR 4.86, 95% CI [1.72-13.72]).

Longueur télomères
crepin2
crepin3

Conclusion:

L’IRC est associé à un vieillissement prématuré. Chaque altération augmente le risque spécifique d’une pathologie lié à l’âge tel que télomère et décès, fonction thymique et infection et expansion de la proportion de LT au stade avancé de différentiation et événement cardiovasculaire.

Les points forts :

– Peu d’étude existante sur le sujet avec un aussi grand effectif
– Confirmation de données initiales
– Lien entre immunosénescence et événements cliniques
– Perspectives : mécanistique/physiopathologique
– Perspectives thérapeutiques pour reverser ce phénomène

Les points faibles :

Durée courte pour la survenue de cancer
Etude monocentrique
Association entre paramètre n’implique pas forcément un lien causal
Etude et pointage répété des biomarqueurs de sénescence dans le temps sont nécessaire

Partager cet article