BJN#128 – Les DSA sialylés : Pour qui ? Pourquoi ?

bibliographie/bjn128-7351

BJN#128 – Les DSA sialylés : Pour qui ? Pourquoi ?

Highly Variable Sialylation Status of Donor-Specific Antibodies Does Not Impact Humoral Rejection Outcomes

Merci à Betoul Schvartz, Néphrologue à Reims et membre du comité scientifique du CJN, pour cette synthèse bibliographique. Vous aussi, n’hésitez pas à nous envoyer vos lectures !

Introduction

Parmi les transplantés rénaux, environ 25% développent des anticorps dirigés contre le greffon (DSA) à 5 ans. Il existe une grande variabilité inter individuelle de risque de perte de greffon, suggérant une pathogénicité variable des DSA, qui pourrait être expliquée par la sialylation du fragment Fc des IgG. un sucre, l’acide sialique, présent sur la chaîne glycosylée du fragment Fc pourrait modifier la pathogénicité de l’anticorps.

L’objectif est d’évaluer l’impact de la sialylation des DSA sur la survie du greffon.

Résultats

938 transplantés rénaux ont été inclus entre 2004 et 2012 à Lyon et 69 d’entre eux, qui présentaient les critères de rejet médié par les anticorps, ont été inclus. Parmi eux, 25 possédaient des DSA à faible sialylation (non ou mono-sialylés) et 44 des DSA à forte sialylation (di- sialylés). Le statut de sialylation des DSA est très variable d’un patient à l’autre, et chez un même patient, d’un DSA à l’autre. Au contraire, le statut de sialysation des IgG est comparable entre patients.

En analyse multivariée, 3 paramètres semblent être liés à la survie du greffon lors d’un rejet médié par les anticorps : la fonction rénale au moment du rejet, la protéinurie et la capacité du DSA prédominant à fixer le C3d.

Aucune corrélation n’a été mise en évidence entre le degré de sialylation et la survie du greffon (Log rank test, p = 0.99), ni avec l’intensité des lésions de rejet (C4d, cpt, and g; p > 0.05). Un modèle in vitro confirme l’absence d’impact de la sialylation sur la capacité à active le complément et à activer les cellules NK.

Conclusion

La pathogénicité des DSA et son impact sur la survie du greffon ne semblent pas être expliqués par le degré de sialylation des DSA.

 

Les plus du papier

Etude bien conduite in vivo

Confirmation in vitro des résultats

 

Les critiques

Faible effectif

Monocentrique

Partager cet article